Décor
Accueil > Evènements > Vivre la liturgie avec Marie de la Trinité > 15 septembre - Les 7 douleurs de la Vierge Marie

15 septembre - Les 7 douleurs de la Vierge Marie

La fête des Sept Douleurs de la Vierge le 15 septembre donne occasion à Marie de la Trinité d’une nouvelle lumière sur la « Vierge sacerdotale ». Elle confie à la Sainte Vierge son corps, sa vie dans la chair « pour être matière jointe au sacrifice du Christ. »

Elle note dans ses carnets :

« Vu que par la nature, la Sainte Vierge avait plus d’affinité avec le corps du Christ qu’avec son esprit – puisque c’est d’elle que le Christ tenait sa chair. Et pourtant, à la Croix, c’est par l’esprit et non par le corps qu’elle participe au sacrifice : peut-être parce que, par grâce, elle était plus unie au sacerdoce qu’à la victime – et plus active en l’exercice d’adoration, d’action de grâce, de demande et d’expiation de ce sacerdoce, qu’en l’immolation : au-delà de l’immolation.

C’est là qu’elle devient Mère de saint Jean (prêtre depuis quelques heures), non pour le préparer au martyre, mais pour veiller sur son sacerdoce ; c’est là comme une maternité sacerdotale plus que sacrificielle.

Il est remarquable que saint Jean si spécialement confié à Marie, soit le seul Apôtre qui n’ait pas enduré le martyre, et à qui le sacerdoce du Christ, éternel, au ciel, ait été plus clairement révélé qu’à tout autre (cf. Apocalypse) Est-ce que cela ne révèle pas beaucoup de choses sur les grâces que reçut la Sainte Vierge entre le temps du Calvaire et son Assomption glorieuse ? »

(Carnets, Les grandes grâces, tome 1, Cerf, p. 249-250)

Top
Accueil  |  Plan du site  |  Association  |  Liens  |  Contact