Décor
Accueil > Une mystique > Prier avec Marie de la Trinité

Prier avec Marie de la Trinité

 Prières au Père

« Père Saint, éclairez moi
Montrez-moi comment vivre en votre vie
Toujours, en tout, de plus en plus,
Simplement, profondément, exclusivement »

« O Père, quand me donnerez-Vous l’éternité
pour contempler vos splendeurs ?
car vos ineffables mystères,
mystères d’immobile éternité,
passent devant ma pauvre âme comme des éclairs
et c’est une profanation de ne les saisir qu’à la dérobée,
comme l’œil saisit le fugitif éclair .

C’est ma vue qui est incapable de se fixer sur vos splendeurs
et qui, dès qu’elle en reçoit l’éclat,
en est par là même aveuglée.

Mais Vous, vous contemplez éternellement votre paternité
en Vous-même,
tel que Vous êtes
et cette espèce d’écoulement intérieur à Vous-même,
en votre Fils,
au-dedans du mystère de votre Fils,
dans le mystère même de votre paternité,
où vous Le comblez de Vous-même,
et Vous comblez Vous-même en Le comblant de Vous. »

(20 juin 1942)

 Prière au Christ

« O Christ Jésus, Verbe Incarné,
Fils bien aimé du Père,
Prêtre et victime, hostie immaculée,
accomplissez en moi comme en vous,
sur moi comme sur vous,
votre sacerdoce et votre sacrifice.

Fils bien aimé, Prêtre pour l’éternité,
pardonnez-moi, purifiez-moi, fortifiez-moi.
Par l’Esprit de Sainteté
transformez-moi entièrement en votre ressemblance,
et conformez-moi toute à vous :
Fils et Prêtre, victime et Hostie.

Que jamais je ne vous résiste,
mais que toujours, par cet Esprit de Sainteté,
je m’abandonne dans la foi, la confiance et l’amour,
à votre sacerdoce, préparant, offrant,
et consommant en moi son sacrifice.

O Christ Jésus, Fils et Prêtre, hostie immaculée,
par l’Esprit Saint prenez tellement ma vie en la vôtre
et répandez si pleinement votre vie en la mienne
que, selon la volonté du Père,
je ne vive plus qu’en votre vie,
que ma vie ne soit plus que la vôtre :
qu’ainsi le Père ne voie plus en moi
que vous, son Fils bien aimé,
et que par vous et en vous
Il me reçoive de plus en plus en Lui.

Vivez et agissez en moi,
aimez et priez en moi, expiez et réparez en moi,
louez et rendez grâce en moi, bénissez et adorez
en moi, ainsi que vous l’avez fait avec une infinie
perfection d’amour et d’obéissance
depuis le sein très pur de la Bse Vierge Marie,
en laquelle vous avez assumé notre nature
passible et mortelle
jusque sur la Croix très amère
sur laquelle, par l’Esprit d’amour,
vous vous êtes immolé vous-même
en répandant volontairement tout votre Précieux Sang,
dans d’indicibles souffrances d’âme et de corps…
pour nous rendre, purifiés et sanctifiés en vous,
participants de la nature et de la vie divines,
et nous introduire, assumés en vous, le Fils bien aimé,
dans le sein du Père,
plénitude infinie de l’ineffable mystère.

Amen »

 Prière à la Trinité

« Esprit Saint sanctifiez-moi,
Verbe Incarné, assumez-moi,
Père éternel, recevez-moi . »

(17 septembre 1941)

« O Gloire !
ô ma gloire !
qui daignez demeurer en mon esprit !… »
(28 novembre 1940)

 Hymne à la Très Sainte Humanité du Christ

« Il y a comme une double face dans la Très Sainte Humanité du Christ :

Celle qui regarde le Père, selon la Filiation
face qui est toute perfection,
splendeur de gloire en elle-même et au Père,
toute pureté, toute sainteté,
immobile dans une plénitude et intimité de Déité qui ne peut s’accroître
immobile aussi dans l’assomption consommée dès le premier instant,
dans la vision glorieuse,
dans une totale adhésion de tout elle-même
à ce à quoi adhère éternellement la Personne qui l’assume

Face intérieure,
réservée au seul regard du Père,
face de pure Filiation,
splendeur de perfection selon la nature, la grâce et la Déité
éclatante de la gloire du Créateur et du Père,
centre de convergence de la gloire du Père, du Verbe et de l’Esprit Saint,
lieu d’effusion du mystère éternel.

Face d’une splendeur faite de toutes les splendeurs
créées et incréées,
que ne peuvent atteindre ni ternir
aucune des souillures de la terre
face qui baigne tellement dans la Déité,
C’est la face glorieuse de la Filiation

Puis il y a la face de la terre,
qui n’est pas celle de la Filiation,
mais du sacerdoce
et non du sacerdoce de gloire,
mais du sacerdoce de la terre,
celui de l’expiation et de l’immolation :

Face d’humilité et de compassion,
de douceur et de patience,
face de pauvreté, de dénuement, d’impuissance
face cachée — face laborieuse — face obéissante
et soumise à toutes sortes de dépendances
face de toutes les miséricordes

Et au-delà, face méprisée et bafouée et frappée
face moquée, détestée et ensanglantée
face du sacerdoce d’expiation et d’immolation
face de toutes les douleurs, de tous les abandons,
face de faiblesse et de détresse
face de l’agonie.
 »
(15 mai 1942)

 Prière à St Joseph

« Saint Joseph,
je vous confie ma nature humaine
selon tous ses contacts avec le Père
qu’il Lui plaise de m’unir Lui-même
à sa Paternité Sainte,
ou de faire en moi effusion des faveurs
qu’il plaît à sa libre Sagesse
plaçant toutes les relations de ma bassesse
indigne à sa Paternité Sainte,
et toute ma fidélité sous votre très puissante protection. »
(24 mars 1944)

« Cachez-moi
aux créatures
et à moi-même,
comme vous avez caché
Jésus au monde. »
(29 décembre 1945)

Top
Accueil  |  Plan du site  |  Association  |  Liens  |  Contact